Devenir ou redevenir soi

- Être différent paie, quoi qu'il en soit. Être soi-même et vivre honnêtement laissera toujours un héritage d'authenticité.

- Lady Gaga.

Comment devenir soi ?

Tout d’abord qu’est-ce que signifie « Devenir soi » ? Vous me direz comment ne puis-je pas déjà être moi-même ? Je suis pourtant là, j’existe, je parle, je crée, je pense, etc.

Et bien tout simplement parce que nous sommes continuellement conditionnés et parasités par ce que sont les autres et ce qu’ils pensent ou croyons qu’ils pensent de nous.

Il est souvent difficile d’être soi parce qu’au fond au lieu de combler nos propres attentes nous essayons de combler celles des autres en permanence, et généralement sans en prendre conscience.

Voilà pourquoi régulièrement nous perdons nos objectifs de vue, et finissons parfois par ne plus savoir où nous en sommes et ce à quoi nous aspirons réellement.

Se libérer de l’emprise involontaire des autres

Il est important de comprendre que dans ce mécanisme qui se joue dans nos esprits nous sommes les seuls responsables de l’interprétation que nous faisons des expériences et des messages qui nous arrivent, ainsi que des décisions qui en ont découlé.

De ce fait nous nous privons et nous coupons nous-même, de la personne authentique que nous sommes pour rentrer dans un moule qui se veut être rassurant pour nous et notre entourage.

Et là en est bien tout le drame ! Parce qu’à se plier, à se tordre, à se bouffer à être celui ou celle que nous ne sommes pas, nous asphyxions littéralement l’être précieux et unique qui sommeille en nous.

Mais alors qui serions-nous sincèrement si nous lâchions nos masques, nos retenues, nos peurs, nos limites ? Oui, qui ?

Savez-vous vraiment qui vous êtes au plus profond de vous ? Si vous n’en avez pas la moindre idée ce n’est pas bien grave, parce qu’à tout moment vous avez le choix de prendre la route vers votre authenticité !

masque-devenir-être soi-évoluer-se cacher-grandir-heureux-créative libération

Comparaisons et envies, ça suffit !

Qui ne s’est jamais comparé à son voisin, son idole, son camarade de classe et qui-sais-je encore ?

Et bien je plaide coupable … Oui j’ai cette très fâcheuse habitude, cet automatisme intempestif à me comparer aux autres.

Parfois cela peut avoir du bon lorsque l’on se compare de façon positive, mais le plus souvent nous préférons,  je ne sais pour quelles raisons étrange, écouter la petite voix négative et pourrie qui trotte dans notre tête nous dire :

« Wouah, tu as vu ce qu’il fait celui-là ?! C’est génial ! Toi à côté de ça tu ne seras qu’une pâle copie, et puis tu n’atteindras jamais un tel niveau ! Tu ferais bien mieux d’abandonner ton rêve et de poursuivre ta vie misérable sans faire trop de vagues, ce sera bien plus simple pour toi. Le succès ça n’arrive qu’aux autres … ».

Et pourtant avec le recul j’ai pris conscience qu’être modeste à l’extrême pouvait être une forme d’égoïsme caché…  Car priver les gens de nos talents et de « notre lumière » uniquement par peur de se mettre en avant, ou que les autres nous pensent illégitimes ou hautains n’est pas une bonne excuse.

J’ai 30 ans et je n’ai pas peur de reconnaître et de dire que j’ai gaspillé nombreuses années de ma vie en me comparant. J’ai étouffé mon potentiel parce que peut-être avais-je peur de le reconnaître

Alors il faut comprendre une chose concernant la modestie, c’est qu’elle ne vous rendra pas toujours service et qu’elle est à utiliser avec discernement et modération.

Je suis bien placée pour vous en parler, car je me suis toujours positionnée dans ce carcan depuis toute petite. Je suis restée discrète et n’est jamais vraiment assumée les talents qu’on me reconnaissait. Et encore aujourd’hui j’ai dû mal à les reconnaître pleinement.

Reconnaître ses talents n’est pas rabaissé autrui à un rang inférieur, c’est prendre la place qui est la nôtre et s’épanouir dans nos passions et notre vie.

Vous aimez aider les autres ? Et bien la meilleure façon de le faire n’est pas de vous sacrifier, mais de briller. Parce qu’en brillant vous éclairerez bien plus le chemin de ceux qui vous sont chers qu’en restant dans votre coin à ne rien faire.

Alors assumez désormais vos talents et reconnaissez-les pour ce qu’ils sont vraiment ! Cela ne fera pas de vous une personne prétentieuse pour autant, bien au contraire, car partager vos talents est en réalité une forme de générosité inestimable.

Incendie déclaré, sortie de secours exigée !

Vous en avez marre d’abandonner, de désespérer, de reculer, de vous lamenter et de voir les années défiler sous votre nez ? Personnellement, j’en suis épuisée, lassée, rincée …

Cela vous arrive-t-il parfois d’avoir envie d’exploser, et de hurler si fort à vous en arracher les cordes vocales ? Tel un appel de détresse puissant qui voudrait sortir de votre être, telle une alarme retentissante vous prévenant qu’un incendie est en cours et vous indiquant que l’heure est grave et qu’il est temps de prendre la sortie de secours pour sauver votre existence !

Malheureusement le plus souvent nous ignorons l’incendie qui s’est déclaré en nous et gardons  tout bien au chaud à l’intérieur. Nous refoulons nos émotions, nous retenons nos larmes, nos angoisses, nos envies, tout, et jouons aux durs de durs…

Et si l’on décidait enfin de prendre la sortie de secours et d’utiliser la lance à incendie pour éteindre le feu qui est en nous !

Car pourquoi nous laissons-nous nous consumer sans rien faire au juste ? Sommes-nous totalement devenus fous ? Et bien peut-être un peu…  

La vérité c’est que nous voulons juste rester forts pour notre entourage et que le plus souvent nous avons peur de découvrir nos fragilités. Notre égo nous fait ainsi souvent faire des choses insensées à notre encontre.

Alors si vous voulez devenir ou redevenir vous-même il va falloir prendre l’escalier de secours au pas de course pour aller respirer un bon bol d’air frais, et vous réoxygéner pour repartir enfin du bon pied !

Pensées négatives-peurs-évolution-courage-dépression-force-créative libération

Comment aller à contre-courant de nos pensées négatives

La vérité c’est que nous avons tous envie d’aller mieux et de couler des jours heureux, n’est-ce pas ? Sauf peut-être ceux qui se complairaient dans le rôle de victime…

Mais parfois, même lorsque nous voulons vraiment nous en sortir, la fumée est si épaisse que nous passons à côté de la sortie de secours à maintes reprises, restant ainsi sous l’emprise du brasier ardant.

Mais cette fumée, ce brouillard qui brouillent les pistes constamment ce sont en réalité nos pensées.

Oui car comme on l’a vu précédemment nos pensées se font un malin plaisir à nous rendre dingo !

Et si nous les rendions à notre tour totalement zinzins ?! Si nous apprenions à rester pleinement conscients du stratagème qu’elles utilisent contre nous afin de le tourner à notre avantage.

Il faut alors se donner un coup de pouce pour se rappeler quotidiennement de ce scénario automatique et déstabilisant qui se joue en boucle, afin de commencer dès maintenant à le freiner et le défaire progressivement. Il est temps de changer de programmation !

Alors inscrivez-vous quelque part sur une note la phrase suivante, ou mettez-la en rappel régulier sur votre téléphone : « Toi la-ferme ! Je décide moi-même de la personne que je veux être et de ce que je suis capable ou non de faire. »

Ainsi à chaque fois que vous serez dans une mauvaise passe et que vos pensées viendront vous polluer, sortez cette note pour vous rappeler que vous avez le choix d’écouter ou non les pensées qui se présentent à vous, et que vous avez plein pouvoir pour les réinventer.

Et parce que l’association de souvenirs ou d’images est souvent plus percutante, créez un ancrage efficace et dédramatisant en y associant un souvenir fort qui vous est propre, où vous vous sentiez fort et que vous aviez pris le dessus sur l’une de vos peurs. Vous pouvez aussi l’associer à un extrait de film, à une photo ou tout autres choses.

Pour ma part j’ai associé cette phrase au film culte “Maman j’ai raté l’avion”, lorsque Kévin affronte enfin ses peurs et descend à la cave en dépassant ses pensées illusoires en disant “Toi la-ferme” à la chaudière qui lui causait tant de frayeur auparavant.

Et pour clore cet article un petit bonus !
Voici une belle citation qui m’a gentiment été proposée par ma tante, que je remercie de sa pensée :

Partager sur facebook

Plus d'articles

2 Likes
4 Responses
  1. C’est vrai, je rejoins cet article! très souvent on se sent comme une tortue ou l’escargot qui se cache, sous sa coquille qui essaie de se faire tout petit,pour ne pas déranger.;et si on reçoit des compliments, et bien on minimise,et les arrête tout de suite..
    c’est toute une fausse croyance qu’on a acquis depuis l’enfance et qu’il faut apprendre à s’en débarrasser comme la peu d’un serpent pour avoir une nouvelle, la remplacer par des pensées positives et encourageante.merci pour cet article qui m’a fait réfléchir.

  2. j’aimerai qu’il y ait davantage de vidéos comme la dernière fois, merci pour cet article qui nous pousse à nous interroger sur notre façon d’écouter les autres en nous oubliant, et c’est plus dur quand on prend de l’âge! de nous débarrasser de nos mauvaises habitudes, on prend souvent les les pensées des autres pour les nôtres!

  3. Merci à toi pour ton commentaire. Oui en effet il faut faire peau neuve régulièrement comme le serpent pour être de plus en plus en accord avec son être profond. Se remettre en question souvent et arriver à prendre du recul sur soi pour y voir plus clair sans trop être influencé par les jugements des autres et les pensées qui leurs sont propres.

  4. Oui il y a des automatismes qui sont tellement ancrés qu’il est parfois long et difficile de s’en défaire. Mais du moment qu’on en prend conscience cela ne devient qu’une question de temps.
    Il faut briser la routine des pensées pour se créer un nouvel univers intérieur plus positif et encourageant.

    Belle journée, et merci !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.