L’alimentation vivante : rencontre avec Véronique Dupont

- on ne peut pas faire de la santé avec du poison. Il ne faut pas tout changer d'un coup, mais y aller progressivement.

- Véronique Dupont.

Et si nous apprenions à manger mieux et “vivant” !

Créative Libération est partie pour vous à la rencontre de Véronique Dupont à l’atelier “Le bon cru” !

Véronique Dupont est “crusinière” et formatrice en alimentation vivante à Cenne-Monestiés depuis plusieurs années et a récemment obtenu la mention Nature & Progrès. 

Elle vend ainsi ses propres produits faits maison et naturels au sein des marchés locaux de la région Occitanie chaque semaine et notamment lors du marché bio les lundis matins de Castelnaudary (crackers, graines germées, pâtés végétaux, préparations lacto-fermentées, pain, …). Véronique s’attache à manger et à cuisiner exclusivement biologique et à ne proposer que des produits crus, sains et donc vivants !

Elle donne régulièrement des 
cours de crusine à son atelier de Cenne-Monestiés, où toute personne peut venir y découvrir la cuisine crue et vivante qu’elle pratique, afin de profiter également de tous ses bienfaits. 
Aussi ayant eu la chance de participer moi-même à deux de ses ateliers de crusine, et mettant liée d’amitié pour elle, car c’est une personne des plus sympathiques, c’est tout naturellement que je lui ai proposé de l’interviewer afin de faire connaître au plus grand nombre l’alimentation vivante et la richesse de sa pratique et philosophie de vie.

DÉCOUVREZ DÈS MAINTENANT EN IMAGES LE TOUT PREMIER ÉPISODE DE CETTE RENCONTRE :

Améliorer son alimentation pour plus d’énergie et plus de santé !

Véronique est artiste-peintre de formation. Elle a commencé à s’intéresser à l’alimentation vivante progressivement il y a plus  d’une vingtaine d’années. Puis elle est devenue petit à petit formatrice en alimentation vivante et productrice de produits locaux naturels et bio. 

Sa créativité d’artiste transparaît au quotidien dans la composition colorée et énergique de ses assiettes !

Retour rapide sur son parcours

A l’époque elle souffrait d’arthrose cervicale chronique, cela lui était devenue insupportable et elle se refusait à se voir vieillir ainsi. Pourtant malgré ce mal qui la rongeait elle pensait malgré tout manger sain car elle consommait déjà des aliments biologiques. 

Mais ce fut après avoir fait la rencontre d’un naturopathe que tout a commencé à changer dans son assiette, et surtout dans son corps ! C’est ainsi qu’elle a pris conscience de l’importance des compatibilités alimentaires dont elle n’avait pas connaissance auparavant. Sa santé a commencé alors à s’améliorer considérablement dès lors qu’elle a appliqué la dissociation alimentaire en évitant de mélanger les protéines et les féculents lors de ses repas.

Elle a ainsi commencé à quarante ans à appliquer ce qu’elle appelle aujourd’hui “un art de vivre”, et s’attache désormais à partager aux autres ce qu’elle a découvert.

 

Composer une assiette avec des aliments vivants et sains-La cuisine crue de Véronique Dupont à Cenne Monestiès

Transition alimentaire et exploration quotidienne

Les conseils de Véronique pour une transition tout en douceur
1/ Démarrer progressivement son changement d’alimentation

POURQUOI ? 
Si on a envie de s’orienter vers une autre façon de se nourrir, il faut d’abord se renseigner, mais ne pas tout changer d’un coup car le corps peut réagir fortement. De plus si nous ne sommes pas pas prêt à ce changement radical, on peut alors se lasser rapidement et avoir envie de faire marche arrière, et donc finalement de ne rien changer.

Il vaut mieux dans ce cas plutôt intégrer plus de cru progressivement dans son assiette, même si on est à 40-50% de cru pour 60% de cuit, et privilégier des cuissons douces à la vapeur en évitant le plus possible les fritures, et donner ainsi plus de plaisir gustatif naturel dans nos assiettes, car les plantes sont naturellement gorgées de saveur. 

De plus lorsque qu’on cuit des aliments à des températures dépassant les 40°C, ceux-ci perdent leurs enzymes et une grosse partie de leurs nutriments, ce qui peut s’apparenter 
à l’arrivée à “un aliment mort”. 
A l’inverse les aliments crus, même cueillis du jardin sont encore vivants et regorgent d’énergie et de nutriments pour notre corps.

Mais certaines personnes supportent mal les aliments crus au niveau de la digestion car elles ont eu une alimentation industrielle depuis des années, et leurs corps sont donc saturés de toxines, et doivent d’abord être détoxifiés. Ceux-ci peuvent  commencer par des jus de légumes pour purifier leurs organismes, et ainsi mieux tolérer les aliments crus par la suite.

Les graines germées sont également une merveille de bienfaits et très facile à faire pousser dans des germoirs. Elles peuvent être facilement intégrées à l’alimentation quotidienne, dans des salades par exemple ou des rouleaux de printemps, et apportent beaucoup de saveur (graines de fenouil, radis, aneth, fenugrec, trèfle, …).

 
 

 

L'armoire-d'aliments-déshydratés-de-Véronique-Dupont-à-Cenne-Monestiés-Créative-Libération
2/ Manger le plus souvent en dissociant les protéines des féculents

POURQUOI ? 
Parce que ceux-ci ne se digèrent pas avec les mêmes enzymes par notre organisme et donc le fatiguent. De plus l’énergie étant concentrée dans la digestion de ces aliments, notre corps ne dispose plus de suffisamment de réserves pour accomplir d’autres tâches et nous nous sentons alors fatigués ou épuisés après un copieux repas.

Le corps surchargé par les aliments incompatibles produit des toxines qu’il ne parvient plus à éliminer rapidement. Conséquence les toxines s’accumulent, et nous développons progressivement des pathologies plus ou moins graves avec le temps lorsque nous entretenons régulièrement une alimentation non adaptée au bon fonctionnement de notre organisme.

 

3/ Manger les fruits en dehors des repas

POURQUOI ? 
Parce que les fruits se digèrent plus rapidement que les autres aliments. Conséquence, si nous mangeons un fruit juste après un gros repas, ceux-ci gorgés de sucre vont restés plus longtemps dans l’organisme avant d’être digérés, et à cause de ce sucre vont fermenter et créer de la putréfaction.

Cela va provoquer des gênes digestives diverses, tels que des maux de ventre, un ralentissement de la digestion, des flatulences, et éventuellement des selles anormales, etc.

 
4/ Manger des oléagineux, mais les tremper au préalable dans de l’eau

POURQUOI ?  
Parce que les oléagineux (amande, cachou, noix, graines de tournesol, …) possèdent un inhibiteur d’enzyme à leur surface (qui permet à la graine de ne pas germée n’importe quand, mais seulement lorsqu’elle reçoit de l’eau) qui peut perturber la digestion une fois ingéré.
Pour supprimer cet inhibiteur d’enzyme il suffit de faire tremper les oléagineux une nuit dans de l’eau puis de les sécher avant de les consommer pour bénéficier pleinement de tous leurs bienfaits.

5/ Consommer un maximum biologique et supprimer petit à petit les produits transformés par des produits naturels

POURQUOI ? 
Pour être en phase avec son corps et son alimentation et profiter de tout ce que la vie a à nous proposer de naturel, pour regorger d’énergie et rester en santé tout en respectant le vivant.

Rester curieux et créatifs !

Aujourd’hui Véronique Dupont se dit continuellement en transition alimentaire, car l’alimentation vivante est pour elle une source inépuisable de combinaisons originales et de recettes les plus savoureuses les unes que les autres.

Elle a gagné en énergie et en santé, et ne reviendrait en arrière pour rien au monde ! Elle a trouvait son paradis, et a à coeur de le partager avec quiconque le voudra !

Alors n’hésitez pas à découvrir son univers en vous rendant sur le www.leboncru.fr et à participer à l’un de ses cours de crusine à Cenne-Monestiés en la contactant dès maintenant.

> RESTEZ-CONNECTÉS POUR NE PAS MANQUER LA PROCHAINE VIDÉO : Véronique nous partagera sa recette du beurre de poivron !

Abonnez-vous à la chaîne Créative Libération pour recevoir une notification dès la sortie du prochain épisode.

A tout bientôt sur Créative Libération, au naturel bien sûr !

Partager sur facebook

Plus d'articles

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.